LE DÉROULEMENT DES MISSIONS

1979

RECONNAISSANCE DE LA CÔTE SUD

DU DÉTROIT D'HUDSON

Après une visite à l'équipe de l'île du Diana, Plumet et Gangloff poursuivent les reconnaissances le long de la côte sud du détroit d'Hudson entre la baie du Diana et Ivujivik. Ils constatent que le cap de Nouvelle France pourrait marquer une séparation entre deux zones d'occupations plus intenses, l'une reliée à la baie d'Ungava et au Labrador, l'autre centrée sur la côte est de la baie d'Hudson.

Un curieux cairn-balise, placé au centre de trois alignements rayonnant de dalles , se dresse, peut-être tout à fait par hasard, juste au sud-est du cap. (Plumet, 1985b). Depuis Ivujivik, une brève reconnaissance est effectueé aux îles de Digges et à l'île Nuvuk, où Leechmann travailla une quarantaine d'années auparavant, en 1935 - 1936.

Le retour est l'occasion d'un survol en diagonale de l'intérieur de l'Ungava en passant par le lac Nantais, jusqu'à Fort Chimo. De très belles formations de terrain sont observées, tel cet esker, mais pas de site archéologique.

 

 

Côte ouest de la baie d'Ungava

Côte est de la baie d'Ungava, travail dans les Torngat