Patrick Plumet: Peuples du Grand Nord, éditions Errance, Paris 2004, 2 tomes.

Patrick Plumet, Docteur d'État de l'Université Paris I-Sorbonne, est professeur honoraire à l'Université du Québec à Montréal, Département des sciences de la terre et de l'atmosphère. Fondateur du Laboratoire d'archéologie de cette université, il a consacré près de trente ans à la recherche, à l'enseignement et aux missions sur le terrain dans l'Arctique.

ENGLISH?

Tome 1: Des mythes à la préhistoire. 322 p., 96 illustrations, glossaire, Préface de Louis-Edmond Hamelin. ISBN: 2-87772-270-8. (39 Euros)

 

  La conquête du monde jusque dans ses limites septentrionales extrêmes et les plus contraignantes constitue l'une des plus grandes aventures de l'Humanité. La colonisation du Grand Nord et de l'Extrême Nord au cours de la dernière période glaciaire correspond à une avancée des hommes à l'intérieur de territoires aux conditions difficiles, qui stimulèrent leur évolution adaptative et leur potentiel créatif. Ces "Hommes du Froid", pourtant originaires de régions tropicales, réalisèrent l'exploit de vivre, d'établir une culture et un système social sous des latitudes qui, biologiquement, leur étaient hostiles.

Ces régions firent partie, durant des siècles, du monde des mythes pour les peuples du Sud. Les géographes de l'Antiquité, ceux du Moyen Âge, tentèrent d'élucider ce qui se cachait derrière les brumes septentrionales. Les grandes explorations des temps modernes apportèrent enfin des informations, de plus en plus précises, sur ces territoires glaciaires. Ensuite, les archéologues commencèrent leurs recherches et tentèrent de découvrir les premières traces de peuplement. Celles-ci apparaissent de plus en plus anciennes et toujours plus loin vers le Nord., comme en témoigne le site de Yana RHS récemment découvert en Sibérie à 71° nord et qui remonte à 27 600 ans. Les fouilles nous renseignent sur l'évolution et le fonctionnement des sociétés qui se succédèrent dans le nord de l'Europe, en Sibérie et en Alaska, à une époque où l'Eurasie et l'Amérique faisaient partie d'un même ensemble cotinental.

L'essentiel de la table des matières?


Tome 2: Vers l'"Esquimau". Du mammouth à la baleine. 288 p., 81 illustrations, bibliographie, glossaire, 3 index. ISBN: 2-87772-276-7. (38 Euros)

 

 C'est pendant la dernière grande glaciation, il y a un peu moins de 40 000 ans, qu'apparaissent les premières traces d'occupation humaine dans le Grand Nord. À la même époque a lieu le premier peuplement de l'Amérique par des populations qui durent passer par ces régions et qui sont, comme le montrent des découvertes archéologiques récentes, différentes des Amérindiens actuels.

La fin du dernier Glaciaire a entraîné d'énormes bouleversements écologiques qui contituèrent pour l'humanité nordique des catastrophes environnementales, mais aussi de nouvelles possibilités d'expansion dans des territoires vierges. Un nouveau mode de subsistance se dessine, qui repose sur les ressources de la mer. Progressivement s'ouvrira le détroit de Béring, coupant la voie terrestre entre l'Eurasie et l'Amérique. En quelques millénaires, la baleine va remplacer le mammouth comme source d'alimentation et de matière première, annonçant l'apparition de l'Esquimau.

Après avoir étudié dans le précédent volume les mythes et la découverte de ces immenses territoires (Des mythes à la préhistoire), Patrick Plumet retrace ici la préhistoire d'hommes qui ont su s'adapter aux conditions les plus extrêmes de notre planète et participer à la grande aventure de l'évolution des cultures humaines.

L'essentiel de la table des matières?

Errance: 7, rue Jean-du-Bellay, 75004 Paris, France. Courriel: archeoli@club-internet.fr

Tél.: (33) (0)1 43 26 85 82, Télécopie: (33) (1) 43 29 34 88