photouqam.jpg (5851 octets)Ban FONCE+TEXTE copy.JPG (65717 octets)

Salle de visionnement

 

 


Vidéos diverses

Introduction au livre de DUBUISSON, C., D. DAIGLE (dir.) (1998) Lecture, écriture et surdité : visions actuelles et nouvelles perspectives, Montréal : Les éditions Logiques. (litéracie)

(10,5 Mo; téléchargement: 20 minutes à 120 minutes selon le modem)


Répertoires de signes techniques

Projet d'élaboration d'une banque de signes techniques en langue des signes québécoise

De plus en plus d'étudiants sourds poursuivent des études universitaires et le nombre de cours interprétés en LSQ ne cesse d'augmenter. Cependant, cette situation est relativement récente et, comme la LSQ est une langue relativement jeune, elle ne comporte pas toujours les signes techniques nécessaires. Les étudiants sont souvent amenés, avec la collaboration de leurs interprètes, à créer de nouveaux signes pour nommer les nouveaux concepts qu'ils étudient. Depuis quelques années, de nombreux signes techniques ont été consignés sur vidéo au cégep du Vieux Montréal par des interprètes qui travaillent aussi avec les étudiants de l'UQAM. Cependant, plusieurs de ces banques n'ont pas été mises à jour récemment, or on sait que le vocabulaire technique utilisé évolue rapidement au niveau universitaire où la création de nouveaux programmes et de nouveaux contenus de cours suit le développement des connaissances. De plus, les banques existantes ne sont pas facilement consultables à cause du support vidéo sur lequel elles ont été élaborées. En effet, d'une part, la vidéo s'use à chacune de ses utilisations et d'autre part, le repérage de termes isolés prend beaucoup de temps. C'est dans le but de fournir un support aux interprètes, particulièrement pour les cours dispensés à l'UQAM, que le développement de répertoires de signes techniques dans différents domaines d'activité (éducation, sciences du langage, arts visuels, gestion, sociologie, travail social...) est entrepris. Au fur et à mesure de leur disponibilité, les banques seront mises à la disposition de la communauté sur cette page. Des cédéroms seront également gravés et un aide-mémoire sur papier sera élaboré progressivement. Nous remercions la Direction générale des affaires universitaires et scientifiques du ministère de l'Éducation pour avoir rendu possible ce projet.

Pour obtenir plus de renseignements, utilisez la boîte aux lettres de ce site.


Linguistique

(environ 220 k chaque signe; 30 sec./signe pour un modem de 56k)

 


 

 mail.GIF (4419 octets)
Groupe de recherche sur la langue des signes québécoise et le bilinguisme sourd
C.P.8888, Succ. Centre-Ville, Montréal, Québec, CANADA, H3C 3P8

Modifié le 31 août 2005