Parisot, A.-M., A. de la Durantaye, L.-F. Bergeron et A. Gérin-Lajoie (2006) "Le développement d'un outil d'évaluation de la phonologie de la langue des signes québécoise", dans Surdité et société : perspectives psychosociale, didactique et linguistique, D. Daigle et A.-M. Parisot (dir.), p. 177-195.

Mis à part quelques outils développés pour l'évaluation globale des compétences de la langue des signes américaine (ASL), il n'existe pas vraiment d'outils d'évaluation formelle de la production des formes phonologiques des langues signées et plus particulièrement de la LSQ. Notre objectif est de présenter la démarche de développement d'un outil d'évaluation de la phonologie de la LSQ. Cet outil, conçu par une équipe comprenant orthophonistes et linguistes, vise à donner aux orthophonistes un cadre pour tester la production d'enfants d'âge préscolaire. Dans un premier temps, nous expliquons comment ont été choisis les signes cibles et comment le degré de difficulté articulatoire a été défini, puis nous exposons l'hypothèse retenue pour rendre compte du degré de complexité articulatoire. Dans un deuxième temps nous présentons les résultats de l'essai d'un prototype auprès de deux enfants de trois ans et nous montrons comment cette préexpérimentation a permis de modifier l'outil. Dans un troisième temps, nous discutons du problème d'économie du système actuel de représentation phonétique de la LSQ d'une part, et de la forme des grilles d'évaluation de l'outil, d'autre part.