Parisot, A.-M. : " L'accord des verbes ancrés en langue des signes québécoise (LSQ) ", colloque de l'Acfas, 15 mai 2002.

Les verbes neutres de la LSQ, qui sont ancrés sur le corps, posent un problème dans la réalisation de l'accord, puisque, contrairement à tous les autres types de verbes de la langue, ils n'utilisent pas, en apparence, la composante spatiale pour marquer l'accord. Quoique certaines recherches offrent des alternatives, l'accord des verbes neutres a principalement été expliqué par l'ordre canonique, responsable de la représentation des rôles syntaxiques (Kegl, 1990; Bahan, 1996; NKMBL, 2000, etc.). Le but de cette présentation est de montrer que les verbes neutres de la LSQ marquent morphologiquement l'accord en lieu et en personne en utilisant la composante spatiale sur le même modèle que tous les autres verbes de la langue. En premier lieu, nous rappellerons les différentes catégories verbales de la LSQ, ainsi que la façon dont elles marquent l'accord. Ensuite, nous présenterons les résultats de l'analyse d'un corpus de phrases élicitées qui comportent 90 verbes neutres différents. Finalement, nous montrerons que des comportements non manuels produits simultanément au verbe et des pointés post-verbaux constituent les marques morphologiques de l'accord des verbes neutres en LSQ en ce qu'ils permettent d'établir les rôles thématiques des arguments.