[ M4T4S1 ]
RAMSÈS II, CONSTRUCTEUR

NOTES:
  • Inscription dédicatoire de Ramsès II (an 1), Abydos, concernant le temple de son père Séti Ier
  • Kitchen, Ramesside Inscriptions, II, 323 - 326.
  • Traduction de K. A Kitchen Ramsès II, Le pharaon triomphant, Éd. De l’Homme, Montréal 1985 pages 72-4


An 1 du règne (de Ramsès II)... Commençant le voyage, toutes voiles tendues, les navires royaux illuminaient les eaux, se dirigeant au nord vers le siège de Vaillance, le Domaine de Ramsès II Grand-de-Victoires. Sa Majesté se tourna pour saluer son père (Osiris), traversant les eaux du canal d’Abydos pour faire offrande à Wennufer de toutes les bonnes choses que son esprit aime.

Il trouva les édifices du cimetière appartenant aux rois précédents, leurs tombes à Abydos, tombant petit à petit en ruine, et certaines parties encore en construction... Des murs étaient (inachevés). Ce qui était à peine commencé était déjà réduit en poussière. Personne ne poursuivait la construction (...) après que les propriétaires furent partis au ciel. Aucun fils ne remplaçait le monument de son père dans la Nécropole.

L’avant et l’arrière du temple de Men-ma-re (Séti 1er) étaient encore en construction lorsqu’il monta aux cieux. Ses monuments étaient inachevés, ses piliers n’étaient toujours pas dressés sur les terrasses, ses statues reposaient à même le sol sans avoir été façonnées selon les règles de l’Atelier Sacré. Les offrandes divines, comme le service des prêtres, avaient été interrompus. Leurs frontières n’étant pas délimitées sur la terre, les produits de ses champs avaient été apportés ailleurs.

Voyez, j’ai dû vous convoquer au sujet de ce que j’ai vu... J’ai toujours considéré qu’il était estimable de faire du bien aux trépassés. La compassion est une bénédiction ; il est bon qu’un fils se préoccupe de son père. J’ai décidé d’octroyer des avantages à Mérenptah (Séti 1er) afin qu’on dise à jamais : C’est son fils qui perpétua son nom ! Alors, puisse mon père Osiris m’accorder la faveur de la longue durée de vie de son fils Horus, puisque je suis celui qui agit comme il le fit...

Sa Majesté décréta que des ordres seraient donnés aux chefs des travaux. Il ordonna aux soldats, aux ouvriers, aux sculpteurs (...) à tous les artisans de construire le temple de son père et de restaurer ce qui était en ruine dans le cimetière.


- FIN DU TEXTE -